Les festivals Le dimanche 6 mai 2018

Le théâtre fête ses 50 ans !

Dès 16h00 :

En partenariat avec le fiEstival et Lezards Urbains :

Vernissage des affiches de mai 68 qui ont couvert les murs du quartier latin, collectées par le peintre activiste Vasco Gasquet en présence de sa fille, Rosa Gasquet.

Atelier d’écriture ouvert à tous pour :
écrire, dire et inventer les slogans du nouveau printemps 2018, et être les acteurs d’un temps présent.

avec Rosa Gasquet, Paul Hermant, David Giannoni et Laurence Vielle.

 

 

17 h 08 :

Conférence « Utopies et nouveaux possibles en 2018 »

avec le philosophe Daniel Salvatore Schiffer.

Ouverture de la conférence par le texte que Paul Hermant a écrit pour les « nuit debout ».

 

 

18 h 16 :

Douze poètes-slameurs pour des livraisons de paroles autour de nouveaux slogans en compagnie du musicien Vincent Granger.

Invité danseur : Abdeslam Michel Raji

 

 

19 h 24 :

Pause de 68 minutes

 

 

20 h 32 :

Concert « Jazz Manouche » : JAZZY STRINGS

violon              Alexandre Cavaliere

guitare             Mario Cavaliere

guitare rythm.  Fred Guédon

contrebasse     J.-L. Rassinfosse

en guest-stars : Dorado Schmitt (guitare-violon) et son fils Amati Schmitt (guitare)

 

 

 

50 ans, c’est pas souvent !

À cette occasion, le prix d’entrée est LIBRE de 16 à 20 heures et laissé à l’appréciation du public ! Continuez à nous soutenir !

Concert Manouche : Prix d’entrée unique – 15 euros.

La distribution

Le théâtre fête ses 50 ans !

Paul Hermant est, entre autres choses, créateur de l’Opération Villages Roumains et de Causes Communes, cofondateur du G1000 et ancien chroniqueur pour la Première. Il a codirigé un « quotidien des électeurs » journal temporaire de temps électoraux, mené les Ambassades de la démocratie locale sur les fonds baptismaux, contribué à la mise sur pied de la première télévision des réfugiés comme à celle des Parcours citoyens, animé Radio Balkans, élaboré « lautresite.com » revue quotidienne sur Internet, participé aux beaux jours de « La Quincaillerie » et tenu une chronique sur les ondes de la RTBF.

Rosa Gasquet est la fille du peintre Vasco Gasquet et la petite-fille du poète Paul Fort. Elle est metteure en scène : 41 rue de la Limite primé au festival de Huy, Bintou de l’auteur ivoirien Koffi Kwahulé, spectacle qui reçoit le Prix du Théâtre pour l’interprétation de son actrice principale Aïssatou Diop, « La Prochaine fois, le feu » de James Baldwin). Elle est aussi artiste plasticienne, réalisatrice radio et documentaire, et organise pour Lezarts Urbains des événements autour de la poésie urbaine et du slam, réunissant comédiens, rappeurs et poètes.

David Giannoni, poète, peintre, performer et thérapeute, se sent italo-belgo-franco-américain. Il s’installe à Bruxelles en 1987 et fonde en 1989 le projet « maelstrÖm », un projet multi-artistique et multimédia. Directeur de la revue et de la collection maelstrÖm avant qu’elles ne se transforment en maison d’édition, cofondateur du réseau réévolution poétique avec Lawrence Ferlinghetti, Alejandro Jodorowsky et Antonio Bertoli, il a en parallèle longtemps travaillé comme éducateur de nuit et comme responsable du projet « Espaces de parole pour sans-abri. » En 2007 il créé le fiEstival, festival international de poésie à Bruxelles et devient directeur de la Maison de la Poésie d’Amay (Belgique) et des éditions L’Arbre à paroles. En décembre 2010 il ouvre à Bruxelles la Librairie maelstrÖm.

Laurence Vielle est une poétesse et comédienne belge de langue française. Elle écrit-dit ; pour elle, la poésie est oralité. Elle aime dire les mots, les faire sonner, les scander les rythmer. Elle se définit comme une glaneuse de mots, les mots des autres et les siens. Parmi les différents prix qui ont récompensé son travail d’écriture et de diseuse, elle a reçu en 2016 le prix Scam de la consécration littéraire, et le Grand Prix International du Disque et du DVD, catégorie Parole enregistrée, de l’Académie Charles Cros pour son livre-CD « Ouf », paru aux éditions maelstrÖm en 2015. Elle a été Poétesse Nationale en 2016 et 2017. Poema est son dernier recueil, paru cette année.

 

 

Daniel Salvatore Schiffer, agrégé de philosophie, est spécialiste de l’esthétique et de la philosophie de l’art. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages parmi lesquels :

  • Les Intellos ou la dérive d’une caste – de Dreyfus à Sarajevo, L’Âge d’Homme, 1995
  • Umberto Eco: Le Labyrinthe du Monde, Ramsay, 1998, 349 pages
  • Grandeur et misère des intellectuels : Histoire critique de l’Intelligentsia du XXe siècle, Le Rocher, assorti d’un entretien inédit avec Václav Havel, 1998
  • La Philosophie d’Emmanuel Levinas: Métaphysique, esthétique, éthique, PUF, préface de Jacques Taminiaux, 2007
  • Philosophie du Dandysme : Une Esthétique de l’âme et du corps, Presses Universitaires de France (PUF), 2008
  • Oscar Wilde, Gallimard, Folio Biographies, 2009
  • Le Dandysme, dernier éclat d’héroïsme, PUF, 2010
  • Critique de la déraison pure : La faillite intellectuelle des « nouveaux philosophes » et de leurs épigonesBourin éditeur, 2010
  • Le Dandysme : La création de soi, François Bourin Éditeur, 2011
  • Manifeste dandy, François Bourin Éditeur, 2012
  • Dandy Warhol – 75 formules et maximes à l’usage des dandys, de Baudelaire à Cioran, Petits Cahiers Évadés du Poème 2, Bruxelles, 2013
  • Oscar Wilde – Splendeur et misère d’un dandy, Éditions de La Martinière (beaux livres), 2014
  • Lord Byron, Gallimard, Folio Biographies, 2015
  • Le Testament du Kosovo. Journal de guerre, Le Rocher, 2015
  • Petit éloge de David Bowie – Le dandy absolu, Éditions François Bourin, 2016
  • Traité de la mort sublime – L’art de mourir de Socrate à David Bowie, Alma Editeur, 2018

 

 

Vincent Granger, musicien, clarinettiste, compositeur, participe à de nombreux spectacles et performances, notamment de la compagnie Carcara et avec la poétesse Laurence Vielle.

Abdeslam Michel Raji est né « en-danse. » Danseur et chorégraphe franco-marocain, au départ formé aux techniques classiques et contemporaines, il fonde en 1985 sa propre voie qu’il nomme « Chorésophie », passage du physique à la métaphysique. Il a transformé son corps par sa propre découverte personnelle et alchimique du souffle et du Sensorium. Abdeslam Michel Raji compte parmi les invités d’honneur du fiEstival #12, où il se produit le 10 mai de midi à minuit, pour une performance hors-normes de douze heures.

 

 

Dorado Schmitt, guitariste et violoniste français, considéré comme l’une des grandes étoiles du jazz gitan, a contribué à l’élaboration d’un patrimoine artistique universel : plusieurs de ses œuvres sont devenues des succès dans le milieu du jazz. Personne n’a autant suscité l’intérêt contemporain pour le style manouche que Dorado. Né de parents tsiganes près de la frontière allemande, Dorado Schmitt a été sevré à la musique traditionnelle rom et au jazz manouche. À l’adolescence, il se rebelle en se mettant à la guitare électrique pour imiter Jimi Hendrix et Carlos Santana. En 2002, il part aux États-Unis où il est acclamé comme une star dans les grands festivals. Il a volé la vedette à plusieurs éditions des « Django Reinhardt NY Festivals » au Birdland et son statut légendaire lui a valu des rôles d’ambassadeur dans le monde du jazz, jouant aux côtés de musiciens tels qu’Oscar Peterson, Paquito D’Riviera, George Benson et James Carter. Aujourd’hui, Dorado Schmitt est l’un des artistes de jazz manouche les plus respectés et demandés dans le monde. À contre-courant des modes et des pressions du show business, sa gentillesse et sa voix naturelle vibrante d’émotion font de lui la fierté des manouches.

Sonny Amati Schmitt est né en 1995 en Moselle. Dès sa naissance, il a été bercé par la musique. Dès 6 ans, il apprend le piano puis la guitare sous l’œil de son père. Il a déjà produit un album chez Harmonia Mundi et s’est produit seul au festival Jazz Transfert en Allemagne et en quartet au célèbre festival Django Reinhardt de Samois-Sur-Scène.

Jazzy Strings est né d’une passion pour le jazz manouche et pour les deux géants que sont Django Reinhardt et Stéphane Grappelli. Ce groupe créé par Mario Cavaliere, le père d’Alexandre Cavaliere (violoniste de jazz) parcourt depuis 1992 les plus grands festivals d‘Europe. Jazzy Strings s’est aussi produit avec de nombreux invités tel qu’Angelo Debarre, Birelli Lagrène, Didier Lockrood, Samson et Dorado Schmitt.

Revues de presses

Le théâtre fête ses 50 ans !

PHOTOS

Détails des dates
  • Le 6 mai 2018

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Direction générale de la Culture, Service général des Arts de la Scène,
de la Loterie Nationale et de la Commune de Saint-Gilles

Retrouvez le poème 2 sur