Les rencontres Du 15 novembre au 17 décembre, tous les dimanches à 14h

Conférences sur Marguerite Yourcenar

DE Michèle Goslar

Tous les dimanche à 14h, la représentation du spectacle est précédée d’une conférence de Michèle Goslar

 

 

Dimanche 19 novembre à 14h : « L’être que j’appelle moi »

Présentation de Marguerite Yourcenar, de la rencontre manquée de ses futurs parents rue d’Écosse, de sa vie et de son œuvre à partir du livre Marguerite Yourcenar en images et des photographies qui seront exposées dans le bar durant les événements.

 

Dimanche 26 novembre à 14h : Marguerite Yourcenar, écologiste avant la lettre

 

Depuis sa tendre jeunesse, Marguerite Yourcenar s’est préoccupée des « actes d’apprenti sorcier » de l’homme, à la fois à l’égard de la nature, des bêtes, des hommes. Elle a dénoncé, tout au long de son œuvre et par des messages à des personnalités de toutes espèces, la pollution de l’air, de l’eau, de la terre, le massacre des animaux, les méfaits du progrès et de la démographie galopante, de l’industrialisation, du pouvoir de la finance sur le politique, de notre civilisation du « gâchage ».

 

Dimanche 3 décembre à 14h : Marguerite Yourcenar et le sacre

 

« Qui que ce soit qu’il soit » ou « Celui qui Est peut-être », Dieu, pour Marguerite Yourcenar ne se manifeste que dans la beauté de la nature, le vol d’oiseaux, un coucher de soleil particulier, le perce-neige qui transperce la couche glaciale. Refusant les dogmes de l’église catholique, elle voyait Dieu plutôt dans la forêt que dans l’église.

 

Dimanche 10 décembre à 14h : Marguerite Yourcenar et le bonheur

 

Dans Feux, on peut lire « Qu’il eût été fade d’être heureux ». Marguerite Yourcenar exclue du bonheur. Rencontres et déceptions. Le bonheur défini comme « sous-produit ».

 

Dimanche 17 décembre à 14h : « Les Coulisses d’une élection » (à l’Académie française)

Que se passa-t-il avant et pendant l’élection de Marguerite Yourcenar comme première immortelle ? Comment a-t-elle réagi à cette opportunité ? Qui et pourquoi l’a-t-on élue à l’Académie française ? Les dessous et les coulisses d’une élection très médiatisée.

michele goslar

L'auteur

Michèle Goslar

Licenciée en philosophie et lettres, Michèle Goslar suit une carrière dans l’enseignement.
La mort de Marguerite Yourcenar la pousse à se consacrer à des recherches autobiographiques sur l’auteur de Feux. Elle accumule alors des documents qu’elle met à la disposition du public en créant en 1989, à Bruxelles, le Centre International de Documentation Marguerite Yourcenar.
Depuis la création du Cidmy, Michèle Goslar en assure la permanence et en organise les activités : colloques, expositions, spectacles, conférences, visites guidées, voyages, animations scolaires…
Sa biographie de Marguerite Yourcenar est éditée en 1997 sous le titre : Yourcenar. Biographie. « Qu’il eût été fade d’être heureux » (rééditée, corrigée et augmentée en 2014). Le livre obtint le premier prix littéraire du Cercle Gaulois en 2000.
À partir de 1998, Michèle Goslar entame les recherches pour une biographie de Victor Horta. Elle élargit la recherche à son œuvre architecturale et intègre à sa biographie le sort qui fut réservé à toutes les constructions de l’architecte jusqu’à ce jour. L’essai Victor Horta (1861-1947). L’homme, l’architecte, l’Art Nouveau publié en 2012, obtient en 2015 le Prix de l’essai du Parlement de la Communauté française ainsi que le Prix Merghelinck de l’Académie, Classe des Beaux-Arts.

La distribution

Conférences sur Marguerite Yourcenar

Revues de presses

Conférences sur Marguerite Yourcenar

PHOTOS

Détails des dates
  • Le dimanche 19 novembre à 14h
  • Le dimanche 26 novembre à 14h
  • Le dimanche 3 décembre à 14h
  • Le dimanche 10 décembre à 14h
  • Le dimanche 17 décembre à 14h

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Direction générale de la Culture, Service général des Arts de la Scène,
de la Loterie Nationale et de la Commune de Saint-Gilles

Retrouvez le poème 2 sur