Inscrivez-vous
à la newsletter


Les spectacles Du 14 février au 3 mars 2019

Un homme si simple de André Baillon

Après « l’Avenir dure longtemps » de Louis Althusser, venez découvrir une nouvelle création à partir de l’écriture singulière de André Baillon.

« Dans un livre, j’avais parlé d’une poule qui voulait pondre, s’efforçait, ne le pouvait et s’en allait triste, triste comme un écrivain qui n’a plus rien à dire. » André Baillon

 

Bandeau GrandFroid

La distribution

Un homme si simple de André Baillon

De André Baillon
Avec Angelo Bison
Mise en scène : Michel Bernard
Scénographie : Thomas Delord
Lumière et technique : Michel Delvigne et Thomas François

Une production de Unités/nomade et le Poème 2

Revues de presses

Un homme si simple de André Baillon

un homme_1

PHOTOS

Détails des dates
  • Jeudi 14 février à 20h
  • Vendredi 15 février à 20h
  • Samedi 16 février à 20h
  • Dimanche 17 février à 16h
  • Jeudi 21 février à 20h
  • Vendredi 22 février à 20h
  • Samedi 23 février à 20h
  • Dimanche 24 février à 16h
  • Jeudi 28 février à 20h
  • Vendredi 1er mars à 20h
  • Samedi 2 mars à 20h
  • Dimanche 3 mars à 16h

Les spectacles Le 15 mai 2019

JAZZ / Laurent Blondiau et Gabor Gado

Le travail de ce duo réside à la fois dans l’absolument actif et l’absolument passif. C’est le travail du chasseur, une attention, une attente et une immobilité incroyablement active. Mais à l’instant où le gibier apparait, la concentration est maximale.

La vraie pensée ne se concentre sur rien jusqu’à saisir ce rien. Ensuite, de ce rien, soit vient la réponse, soit elle ne vient pas.

C’est au fond l’autobiographie de l’attention : son rôle n’est pas d’exprimer le monde, mais de recommencer sa création.

Dans « L’attente de Dieu », Simone Weil écrit :

« La beauté du monde est l’orifice du labyrinthe. L’imprudent qui, étant entré, fait quelques pas, est après quelques temps hors d’état de retrouver l’orifice. Epuisé, sans rien à manger ni à boire, dans les ténèbres, séparé de ses proches, de tout ce qu’il aime, de tout ce qu’il connaît, il marche sans rien savoir, sans espérance, incapable même de se rendre compte s’il marche vraiment ou s’il tourne sur place. Mais ce malheur n’est rien auprès du danger qui le menace. Car s’il ne perd pas courage, s’il continue à marcher, il est tout à fait sûr qu’il arrivera finalement au centre du labyrinthe. Et là, Dieu l’attend pour le manger. Plus tard, il ressortira, mais changé, devenu autre, ayant été mangé et digéré par Dieu. Il se tiendra alors auprès de l’orifice pour y pousser doucement ceux qui s’approchent. »

Gabor Gado, guitare

Laurent Blondiau, trompette

 

Bandeau GrandFroid

La distribution

JAZZ / Laurent Blondiau et Gabor Gado

Gabor Gado, guitare
Laurent Blondiau, trompette

Revues de presses

JAZZ / Laurent Blondiau et Gabor Gado

PHOTOS

Détails des dates
  • Le 15 mai 2019 à 20h00

Les spectacles Le 3 juin 2019

JAZZ / Greg Houben trio « My way »

 

Greg Houben Trio

“My way”

“My way” est le nom du nouveau trio de Greg Houben. Pour ce nouvel opus, Greg choisit une formation intime : une guitare, une contrebasse et lui au chant et à la trompette. Du chant, il en sera énormément question car il chantera la quasi totalité du répertoire.
“My way”, ce sont des reprises, mais pas n’importe lesquelles, celles que tout le monde connait et que tout le monde peut chanter. En entonnant cette célèbre chanson de Claude François entre autres, Greg nous situe dans un espace commun, celui de notre inconscient collectif. Il nous emmène alors dans un voyage au plus profond de son âme, là ou le cœur saigne…

Greg : « Je voulais faire une musique ‘décroissante’, sans nouveau matériel ! Une musique ou l’adage ‘less is more’ serait présent à chaque tournant : moins de notes, moins d’accords mais surtout, moins de volonté de faire, juste … faire. Pour cela, il me fallait travailler sur un dénominateur commun avec le public, je voulais qu’après deux notes tout le monde sache de quoi il s’agit, de manière à pouvoir directement livrer ma singularité… My way. Paradoxalement, travailler sur le cliché permet cette différenciation et met en avant le point de vue de l’interprète. Il sera aussi question comme toujours de jouissance et de plaisir direct en entendant des chansons comme ‘Love me tender’, ‘Con te partiro’ ou encore ‘il venait d’avoir 18 ans’… J’ai hâte de partager cela avec vous. »

Bandeau GrandFroid

La distribution

JAZZ / Greg Houben trio « My way »

Greg Houben, trompette et chant
NN, guitare
NN, contrebasse

Revues de presses

JAZZ / Greg Houben trio « My way »

PHOTOS

Détails des dates
  • Le lundi 3 juin 2019 à 20H00

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Direction générale de la Culture, Service général des Arts de la Scène,
de la Loterie Nationale et de la Commune de Saint-Gilles

Retrouvez le poème 2 sur