Inscrivez-vous
à la newsletter


L'offre scolaire 2017 - 2018

« Selon que vous serez puissant ou misérable… » – À la recherche de Jean de La Fontaine

Jean de la Fontaine

Qui était La Fontaine ?

Au travers de ses fables, de ses contes licencieux, et d’un fourmillement d’anecdotes sur sa vie, Dominique Rongvaux nous entraîne dans une enquête passionnée sur les traces de ce génie si mal connu qu’était Jean de La Fontaine.

Peu à peu se dessinera le portrait d’un artiste confronté au pouvoir absolu, mais épris de liberté, d’un solitaire qui mettra toujours l’amitié au-dessus de tout, d’un inoffensif poète dont les écrits sont les plus subversifs de son siècle. C’est que La Fontaine est un génie de la contrebande. Il entretient sa réputation de distrait et de paresseux, car il sait qu’il vaut mieux faire profil bas dans un monde où les courtisans « tristes, gais, prêts à tout, à tout indifférents / Sont ce qu’il plaît au Prince ou, s’ils ne peuvent l’être, / Tâchent au moins de le paraître. »

Chez La Fontaine, tout est légèreté, c’est un maître du sous-entendu, et de la complicité avec son lecteur. Les Fables sont un festival de drôlerie et d’esprit. Et pourtant, sous le charme souriant et irrésistible, apparaît une pensée complexe, un épicurisme joyeux et grave à la fois, qui fait aujourd’hui de La Fontaine « le plus moderne des philosophes. »

Les Fables sont un vivier où puiser à l’infini, comme si La Fontaine y avait fait le grand tour de la nature humaine. Il a produit une œuvre à facettes, le contraire d’une idéologie, où, nous montrant l’extrême diversité de la nature humaine et sa pluralité délectable, il nous affranchit du retrait jaloux sur nous-mêmes. Une œuvre qui donne du courage. Une vision amusée de nos faiblesses. Sachant que c’est le fait qu’on les partage qui nous réunit.

 

L'auteur

Jean de la Fontaine

La distribution

« Selon que vous serez puissant ou misérable… » – À la recherche de Jean de La Fontaine

Un spectacle de Dominique Rongvaux

Mise en scène : Maria Abecasis de Almeida

Lumières : Nicolas Fauchet

Revues de presses

« Selon que vous serez puissant ou misérable… » – À la recherche de Jean de La Fontaine

PHOTOS

Détails des dates
  • À la demande des professeurs

L'offre scolaire 2017 - 2018

Discours de la servitude volontaire

La Boétie

Texte flamboyant, prophétique et emblématique, le Discours de la servitude volontaire, écrit par un jeune homme de 18 ans, reste énigmatique comme un diamant noir. Il servira tour à tour d’étendard et de référence aux calvinistes, aux révolutionnaires de 1789, aux anarchistes, aux résistants. Il reste aujourd’hui encore d’une terrible actualité. La méfiance qu’il préconise vis-à-vis de tous les pouvoirs nous interpelle. La célèbre « Soyez résolus de ne plus servir et vous voilà libres » n’a pas fini de résoner à nos oreilles comme une mise en garde contre nos doutes, nos complaisances et nos lâchetés.

Né en 1530, mort de la peste à 32 ans, Étienne de La Boétie est une sorte de Rimbaud de la philosophie. Son amitié avec Montaigne est demeurée célèbre : « Parce que c’était lui, parce que c’était moi. »

Virulente dénonciation de la tyrannie, le Discours de la servitude volontaire porte un regard neuf sur la relation dominant-dominé, avec cette thèse originale : la puissance du tyran repose essentiellement sur le consentement populaire. Si le peuple refuse cette puissance, le pouvoir s’écroule. « Soyez résolus de ne plus servir et vous voilà libres ! »

Brandi comme un manifeste de la révolte à différentes périodes de l’histoire, le Discours est bien plus qu’un pamphlet. C’est un livre non partisan, fondamentalement ouvert, un traité de philosophie politique. La Boétie l’a écrit au milieu des guerres de religion, sous la tyrannie des derniers Valois. Aujourd’hui, nous vivons dans un état laïc et en démocratie. Et pourtant, les menaces d’asservissement sont là, qui nous guettent à nouveau. Les questions que pose le Discours restent d’une brûlante actualité.

Texte d’étonnement philosophique, le Discours de la servitude volontaire est un mode d’emploi pour n’être pas dupe du pouvoir. C’est en comprenant les mécanismes de la tyrannie qu’on parvient à la vaincre.

L'auteur

La Boétie

La distribution

Discours de la servitude volontaire

Texte :                                         Etienne de la Boétie (1549)

Adaptation et interprétation :     Dominique Rongvaux

Mise en scène :                            Jean-Claude Idée

Lumières :                                   Nicolas Fauchet

Une production de :                    La Fabuleuse Troupe asbl

Revues de presses

Discours de la servitude volontaire

PHOTOS

Détails des dates
  • À la demande des écoles

L'offre scolaire 2017-2018

Plaute, la nouvelle comédie

Plaute

Aux origines de la comédie latine, il y a Plaute, l’un des plus anciens poètes comiques romains. Il est aussi un des seuls dont on conserve des pièces complètes.

Père de l’ironie comique, il traite sans aucun scrupule les thèmes de l’amour, de l’argent, de la liberté, des méchants, des rusés et des dieux… Plaute crée des personnages types, comme le leon ou l’avare, dont les auteurs ont continué de s’inspirer.

Les pièces de la nouvelle comédie offrent des intrigues plus agencées que dans les comédies anciennes, quoi que l’on crie, gesticule, pleure et supplie toujours !

 

Textes du spectacle :

Plaute : La Marmite

Molière : L’Avare

Plaute : Amphitryon

Hanokh Levin : Le Soldat ventre-creux 

Plaute : Le Persan

L'auteur

Plaute

La distribution

Plaute, la nouvelle comédie

Textes de Plaute
Avec Rachid Benbouchta et Hugo Messina
Mise en scène : Jean-François Politzer

Revues de presses

Plaute, la nouvelle comédie

PHOTOS

Détails des dates
  • À la demande des professeurs

L'offre scolaire 2017 - 2018

La Naissance des Dieux

Hésiode

La Théogonie (naissance des dieux) d’Hésiode parle de l’aspect brutal et sauvage des Titans ainsi que de la relation monstrueuse que peut développer un père vis-à-vis de sa descendance. La pertinence des mythes grecs a ceci de formidable qu’à travers des aventures extraordinaires, ils témoignent toujours de fonctionnements humains profonds qui se retrouvent à chaque époque et dans chaque civilisation.

Hésiode (VIII-VII siècle avant J.-C.) nous offre ainsi une source sur les croyances et la pensée grecque de l’époque mais aussi des clés sur les notions de justice et de compromis encore pertinentes pour commenter l’actualité.

 

L'auteur

Hésiode

La distribution

La Naissance des Dieux

Avec Rachid Benbouchta
Mise en scène : Jean-François Politzer

Revues de presses

La Naissance des Dieux

PHOTOS

Détails des dates
  • À la demande des écoles

L'offre scolaire 2017 - 2018

L’Homme qui plantait des arbres

Jean Giono

« Quand on se souvenait que tout était sorti des mains et de l’âme de cet homme, sans moyens techniques, on comprenait que les hommes pourraient être aussi efficaces que Dieu dans d’autres domaines que la destruction. »

La plus belle réponse littéraire aux questions de notre temps ?

Il était une fois… en Provence.
Un homme entreprend une randonnée de plusieurs jours sur des hauteurs inconnues des touristes. Il traverse une région aride et désolée, mais vient à manquer d’eau. Sur sa route, il ne croise que des villages abandonnés et des sources taries. Toute vie semble avoir quitté ces contrées désertiques.
Il rencontre toutefois un vieux berger qui le fait boire à sa gourde. Cet homme parle peu et semble vivre en ermite dans ces montagnes oubliées, s’adonnant à une activité a priori anodine ; tous les jours, il part à travers ce paysage hostile semer des glands…

Quelques années plus tard…
Là où il n’y avait qu’un désert, s’étend désormais une forêt verdoyante, bruissante de vie. Le berger, par la simplicité obstinée de son geste, y a ramené la prospérité, continuant tranquillement à planter des arbres, imperturbable et indifférent à l’agitation meurtrière du monde…

 

Un conte moderne, écologiste et humaniste, qui amène à s’interroger sur les questions d’écologie et de responsabilité.

L'auteur

Jean Giono

La distribution

L’Homme qui plantait des arbres

De Jean Giono
Conté par Luc Vandermaelen
Régie : Benoît Francart

Revues de presses

L’Homme qui plantait des arbres

PHOTOS

Détails des dates
  • À la demande des écoles
L'offre scolaire 2017 - 2018

Nouvelle offre des Jeunesses Poétiques

L’offre du Poème 2 pour les écoles se redessine.

Nous proposions des pièces du répertoire classique depuis plusieurs années. Nous souhaitons désormais offrir de nouveaux spectacles, dans un répertoire élargi qui, des classiques latins et grecs toujours présents, ira jusqu’aux auteurs contemporains.

Comme nous le faisions déjà, ces spectacles sont pensés pour pouvoir être joués à la fois dans la salle du Poème 2 et dans les écoles.

 

De l’antiquité à l’époque moderne :

  • La Naissance des Dieux, d’Hésiode
  • Plaute, la nouvelle comédie
  • « Selon que vous serez puissant ou misérable… » À la recherche de Jean de La Fontaine
  • Discours de la servitude volontaire, Étienne de La Boétie
  • L’Homme qui plantait des arbres, fable humaniste et écologiste de Jean Giono

 

 

Plus d’info ci-dessous ou en nous écrivant à info@theatrepoeme.be

La distribution

Nouvelle offre des Jeunesses Poétiques

Revues de presses

Nouvelle offre des Jeunesses Poétiques

PHOTOS

Détails des dates
  • À la demande des écoles

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Direction générale de la Culture, Service général des Arts de la Scène,
de la Loterie Nationale et de la Commune de Saint-Gilles

Retrouvez le poème 2 sur