Les spectacles du 13 au 30 novembre 2014

Sainte dans l’incendie

DE Laurent Fréchuret

avec Laurence Vielle

Sainte dans l’incendie retrace une vie infinie, la folie lumineuse de la gosse de Domrémy, pucelle qui entendit des voix et décida de les suivre. Laurence Vielle porte la parole réinventée de Jeanne d’Arc à l’incandescence. Elle défend seule en scène l’épopée charnelle cousue de mots libres et d’une parole crue. Le poème de Laurent Fréchuret attise le mythe, érige une statue vivante à la vie bouleversée de l’héroïne. Metteur en scène, directeur du CDN de Sartrouville, il livre son premier essai poétique, commencé il y a quinze ans avec sa compagnie Le Théâtre de l’Incendie. C’est un éclat de poésie, une gifle de lumière sur la vie de Jeanne, née il y a six cents ans. Une fantaisie historique, héroïque, transcendée par une comédienne inouïe.

Production déléguée Théâtre de l’incendie, coproduction Théâtre de Sartrouville et des Yvelines–CDN, Maison de la Poésie / Paris, SC de création en poésie, publié aux Éditions Les Solitaires intempestifs.

laurent_flechuret
Laurent Fréchuret - Copyright Alexandre Arriaga

L'auteur

Laurent Fréchuret

 

 

Metteur en scène

Laurent Fréchuret est né à Saint-Étienne. D’abord comédien, c’est en 1994 qu’il fonde sa compagnie, le Théâtre de l’Incendie dont le projet sert « le poème et les voix humaines ». Une aventure de mise en scène en compagnie de Beckett, Cioran, Burroughs, Genet, Copi, Bond, Carroll, Pasolini. Lecteur impénitent qui aime à explorer la totalité d’une œuvre, il aime les auteurs inventeurs de mots, de mondes, et les troupes d’acteurs propices à mettre en œuvre le dialogue entre les auteurs dramatiques et les publics. Artiste en résidence au Théâtre de Villefranche-sur-Saône de 1998 à 2004, il a pu aussi expérimenter de façon concrète la relation au public lors de grands chantiers théâtraux, « mêlées poétiques » avec la population. Une relation qu’il se plaît à retrouver au Théâtre de Sartrouville qu’il dirige de 2004 à 2012. Pour lui, le théâtre est un espace d’invention et de partage, un art collectif qui permet chaque fois de renouveler le dialogue public et « d’inventer sur le plateau une petite démocratie autour d’un poète ».

 

La distribution

Sainte dans l’incendie

Avec : Laurence Vielle
Texte et mise en scène : Laurent Fréchuret
Lumière : Éric Rossi
Musique : Dominique Lentin
Directeur de production : Slimane Mouhoub
Régie : l’équipe technique du Poème 2

Revues de presses

Sainte dans l’incendie

ÉCHOS DE LA PRESSE…

« Il faut aller voir et écouter Laurence Vielle, une comédienne singulière, poétique, comme traversée d’images (des paysages rudes et rocailleux, de vastes clairières, l’intensité des flammes). Cette comédienne belge est étonnante et habite complètement l’écriture de Laurent Fréchuret. »
Sylviane GreshBernard, Télérama

« Laurent Fréchuret s’est emparé de la légende, l’a réinventée. Voilà quinze ans qu’il couche sur du papier ce journal poétique, devenu poème dramatique. Quinze ans qu’il y revient, fragmente, unit, tisse cette matière enfin incarnée. Et de quelle manière ! Laurence Vielle est Jeanne et tous les autres. Elle affiche une présence époustouflante. »
Nedjma Van Egmond, Le Point.fr

« Ce texte est beau. Il a un ton. On y distingue une voix. On est subjugué. On n’en perd pas un mot. Elle est là, Laurence Vielle, elle-même poète. Une fille en marche. “C’est l’enfance d’une évasion”. Et elle, Laurence Vielle, on le devine immédiatement, elle en connaît quelque chose, profondément, de l’évasion. Elle a dû être, petit poucet rêveur, poings dans les poches défoncées. Sûr ! Laurent Fréchuret peut dire qu’il ne s’intéresse pas vraiment à Jeanne d’Arc : dénégation. On comprend qu’il s’intéresse passionnément à cette interprète, à ce médium de sa parole, à cette artiste qui donne vie, corps, paroles, densité et lumière à cette Jeanne d’Arc réinventée encore. »
Armelle Héliot, Le Grand Théâtre du monde

PHOTOS

Détails des dates
  • jeudi 13 novembre à 20h
  • vendredi 14 novembre à 20h
  • samedi 15 novembre à 20h
  • dimanche 16 novembre à 16h
  • jeudi 20 novembre à 20h
  • vendredi 21 novembre à 20h
  • samedi 22 novembre à 20h
  • dimanche 23 novembre à 16h
  • jeudi 27 novembre à 20h
  • vendredi 28 novembre à 20h
  • samedi 29 novembre à 20h
  • dimanche 30 novembre à 16h

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Direction générale de la Culture, Service général des Arts de la Scène,
de la Loterie Nationale et de la Commune de Saint-Gilles

Retrouvez le poème 2 sur